Presse Régionale -- Centre


[Logo La République]

lundi 10 décembre 2001

N 16707


Événement

Solo Jazz

Nelly Pouget, un jazz étrange et mystérieux

Nelly Pouget,
une
admiration
pour Coltrane
et une foi
inépuisable
pour le solo
fou.


NELLY POUGET, jazzwoman saxophoniste de l'étrange et ménestrel des temps nouveaux, a donné un concert à la médiathèque ce samedi. Elle échange tour à tour les cuivres pour des percussions africaines ou asiatiques, ponctuant ses interventions instrumentales de phrases sorties du fond de son coeur, cris alarmants interpellant une société soumise à la violence. Notamment, elle chante avec conviction le danger de la violence à la télévision et la peine de mort aux États-Unis. La démarche de Nelly est artistique mais pas abstraite, et encore moins nébuleuse, puisqu'elle traite de choses bien réelles. Musicalement, son approche peut dérouter et décontenancer les amoureux du seize mesures carré. D'une formation classique dont elle s'est affranchie pour courir le monde et multiplier les expériences, Nelly a mis de côté le free et le funk: «puisque j'avais des choses étranges à raconter, c'est tout naturellement que le jazz m'a accueillie », raconte-t-elle. En plus du saxo soprano alto et ténor, elle joue de toutes sortes d'instruments aux noms étranges. « Plus ils sont mystérieux, plus ils m'intéres sent», dit-elle. Dont acte.

O.M.