Nelly Pouget : Biographie

[english version]


Nelly Pouget

"La musique existe, a un sens, quand elle transcende une réelle force au public." N. Pouget

Née en Bourgogne le 19 Mai 1955 étudie le saxophone avec Jean-Marie Londeix au conservatoire de Dijon.
Préoccupée par une urgence de libération dans la création et dans l'expression, réalise des performances sur le mouvement, la voix, l'espace. Fabrique des instruments de musique, dirige des ateliers pour enfants.
Recherche à travers des voyages, vit en Afrique, dans différents pays d'Europe, ainsi qu'aux U S A.
Commence de diriger ses orchestres en 1982.
Compositrice, présente essentiellement ses créations motivées par l'actualité, nourries par ses quêtes spirituelles.
Dirige et enregistre en 1991 son premier CD " Le Dire " avec Sunny Murray en quartette.
1993 dirige un septette et réalise son deuxième CD " Le Vivre " avec Horace Tapscott, Andrew Cyrille, Michel Godard, Gérard Siracusa, Kent Carter, Jean-François Jenny-Clark. Elle va se produire en duo avec la batteur Micheline Pelzer de 1993 à 1995, Festival de Jazz de Tourcoing, A M R Genève, Reithalle Bern, Le Petit Faucheux Tours.
1996 réalise sa première vidéomusique avec Noah Rosen, James Lewis, et Makoto Sato en quartette live au Procréart Paris.
1997 avec la pianiste Marilyn Crispell dirige et enregistre un nouveau CD " Le Voir ".
1998 se produit en duo avec Sunny Murray Festival de Francfort, en solo au Centre d'Art Contemporain de Vassivière.
1999 enregistre son premier CD solo " Fraîcheur Cuivrée " Centre Culturel de Limoges, Europa Jazz Festival du Mans.
2000 en solo Centre Culturel de Bron, Festival de Jazz de Grenoble, depuis 2000 concerts solo, spectacles musicaux pour enfants, les premiers Cinés Jazz, Cinés Concert.
2001 Enregistre et compose pour Radio France dans le cadre des Allabrévés une œuvre originale. France2 en direct.
2002 5ième CD Le Waw en duo avec des grandes orgues 2003 concerts en Allemagne Mayence, à Paris St Vincent de Paul,
2007 Ciné Concert, Cinéma Conte Musicaux, Ateliers Fabrication d'Instruments de Musique, Concert solo, Duos danse buto
2010 Création d'un spectacle pour Bébés " Bouquet de Sons ", Musique Courts Métrages, Participation dans un orchestre de Gamelan à Java Indonésie. 2012 Création d'un nouveau Cinéma Contes Musicaux à partir de trois ans, et poursuite de l'étude du Gamelan à Java Indonésie, nouvelles créations musicales., rencontre avec le guide conteur mauritanien Yahya Rajel. . .
2014 Nouvel enregistrement Spirale Danse, tournage d'un film documentaire biographique " Spirale Danse" en cours de montage 2015 Sahel Jazz Festival Plus Nouakchott

Extraits de Presse : (lien vers le dossier de presse Minuit Regards.)
Scot, Hacker (1994) " She is able to take highly arranged structures and superimpose total improvisatory freedom without losing sight of the whole. As far as players go, all involved perform with great discipline and sympathy for Pouget's unusual compositions." Cadence,Juillet vol.20 N°7

Steve Lake, (Octobre1991) " Nelly plays with a real energizing power on both her horns " The Wire

Jean Wagner, (1992) " c'est un morceau d'elle même que Nelly Pouget nous livre ", 4 clefs " Le Dire " Télérama N° 2228

Lucien Giraudo, (Septembre 1991) " par la concentration, par la densité de son jeu et de ses images, elle remagnétise la musique; elle redonne à l'objet sonore son aura mystique et sa profondeur révélatrice. " Jazz Magazine

Sylvain Siclier, (Septembre 1995) " C'est une des forces rares du saxophone, un vrai souffle. " Le Monde n° 15752

Serge Loupien, (Avril 1994) " hors normes, hors catégorie, elle se veut on ne peut plus vivante et ne risque guère une fossilisation prochaine. " Liberation n° 4019

Philippe Renaud, (Octobre 1994) " Nelly Pouget dynamite sa musique, elle la transcende au-delà de la technique ( qu'elle maîtrise parfaitement ) par une foi inépuisable et intacte. " Improjazz n°8

Pierre Durr, (Mars 1998) " Musicienne d'instinct, elle ne s'embarrasse pas de technologies modernes, d'avant-garde : ici, ni échantillonnages, ni bandes multiples, simplement l'instrument avec lequel elle fait corps, son saxophone (ténor, alto ou soprano), avec lequel elle exprime ses états d'âme." Revue & Corrigée

Danièla, (2003) "Le Waw" "est sûrement l'œuvre la plus aboutie de cette grande dame qu'est Nelly Pouget." Commission Jazz des Discothécaires de la ville de Paris.

Rose Marie Reinhard (décembre 2003) " Die Kreativität der Künstlerinist von aktuellem Geschehen und von ihrer eigenen spîrituellem Suche geleitet, beeinflusst auch durch Instrumente aus aller Welt." Mayence

Enregistrements : (Lien vers le Catalogue Minuit Regards)

Distributeurs: franšais DAM, IMPRO JAZZ, japonais Y T T, allemand OPEN DOOR, américain CADENCE, belge LOWLAND